Anne-béatrice+cléo+karine

Première semaine de travail sur le projet de médiation “Ec(h)o”.

Par Anne-Béatrice

Matthieu Marchal, directeur des chaudronneries, qui nous a été d’une aide précieuse, nous guidant par des exercices de médiation, et d’animation d’atelier. Dans un esprit de « design thinking », nous avons effectué une réflexion approfondie sur notre sujet et ses enjeux, puis les dispositifs à réaliser en fonction de ces contraintes. Avec une meilleure compréhension du sujet, nous avons donc pu ensuite, passer à des propositions plus concrètes.

Nous avons également pu rencontrer Isabelle, membre de Belugames, éditeur de serious Games, qui nous a fait découvrir quelques uns de leurs jeux, menés à des fins de cohésion d’entreprise, de prise de parole chez les adolescents etc…

Notre rôle au sein de l’atelier sera d’informer les étudiants à leur arrivée et de définir une scénographie plus globale de l’espace. Nos premières idées consistent à changer la forme traditionnelle du panneau didactique, en l’accrochant telle une grande teinture. Cela permettrait également de séparer notre espace du reste de la salle, afin d’éviter que les étudiants n’aient pas déjà le regard attiré par le foisonnement des autres propositions d’activité qui vont suivre.

De plus, nous souhaiterions que les étudiants ne soient pas passifs lors de leur lecture, ainsi un dispositif participatif est à imaginer. Des mots clés retenus à noter sur chaque énergie pour en reconstituer un grand panneau ? Ou des espaces à compléter ? Un quizz ?
A suivre…

Projet de médiation pour le projet “Echo”

Par Cléo Passeron

Première Semaine

Rencontre avec Sébastien Marchall, qui vient des Chaudronnerie à Montreuil pour nous exposer sa demande. Nous avons approfondi notre réflexion grâce à ses interventions. Nous avons par exemple appris à faire gagner un débat en richesse et en efficacité. Notre rôle de groupe est donc de s’occuper de la scénographie de l’espace de débat, ainsi que d’organiser le premier pôle, celui qui permettra aux participants de s’informer sur le sujet dont ils vont parler et débattre : les énergies. Notre partie sera donc composée de 5 panneaux présentant chacun une énergie (fossile, nucléaire, éolien, solaire, musculaire) sur lesquelles on pourra s’informer.

Nous avons aussi rencontré une intervenante de la société de jeux Belugames, qui conçoit des serious games à destination des entreprises comme du grand public. Notre cohésion de groupe, sens de l’écoute et organisation ont été mises à l’épreuve. L’importance du domaine ludique dans le travail nous a été prouvé. Par le même temps, nous avons également testé pour la première fois l’atelier principal du débat : un jeu poussant différents lobbies à débattre sur les énergies. Nous avons pu analyser ses défauts pour que le pôle médiation du jeu y remédie.

 

Lancement du projet de médiation Ec(h)o

Par Karine PHAM VAN AI

Notre groupe est en charge de l’espace « S’informer » aussi appelé « Exposition » dans lequel devra figurer des textes décrivant de manière objective les 5 énergies (fossile, nucléaire, solaire, musculaire et éolienne), des visuels les représentant, les questions polémiques autour de ces énergies et enfin des profils/phrases d’acteurs de la controverse.

Cette première semaine s’illustre par les interventions de Matthieu Marchal (commanditaire), qui nous explique son projet, son idée et qui approfondit avec nous son concept de situation collective. Cette démarche de « design thinking » nous a permis de minimiser les imprévus lors de l’évènement, de définir une structure de la journée et de commencer à affiner notre identité graphique future. Nous visitons aussi le SEL pour se rendre compte de l’ampleur de l’espace et visualiser la scénographie.

Puis nous avons rencontré Isabelle faisant parti de Belugames, éditeur de jeux sérieux, qui nous a fait jouer et fait comprendre comment véhiculer un message, une réflexion à travers des jeux souvent coopératifs.

En parallèle, le groupe d’édition de la classe commence par retranscrire chaque intervention et situation de classe grâce à de la facilitation graphique.

Nous lançons des premières ébauches possibles pour notre pôle, on se mets d’accord sur un panneau permettant une lecture active voire participative. Après des recherches, nous retenons l’idée de présentation sur plusieurs surfaces/panneaux et qui seront vu sous différent angles par le lecteur. Des panneaux à dérouler? Un texte à reconstituer? Des éléments à coller? Ne présenter que des mots clés?