EC(H)O : Les controverses scientifiques

Semaine 5

Lundi 3 février 2020

Finalisation du numéro 0 et recherches de mises en page intérieures

Mardi 4 février 2020

Intervention de Stanislas Rak et création de maquettes pour les portes ouvertes

Jeudi 6 février 2020

Poursuite de l’intervention avec la création de l’espace et des châssis pour les portes ouvertes

Par Eloïse Cardon

Le lundi nous avons poursuivi les recherches de mises en page intérieures et fixé le numéro 0. Celui-ci sera imprimé dans quelques jours pour être présenté dans les divers bâtiments de l’établissement. Pour les mises en pages, les illustrations sont finies ainsi que l’article de philo. Il ne manque plus qu’à faire des propositions de composition avec une grille en 2 ou 3 colonnes. Nous sommes également passé à l’oral, par groupe de travail sur un texte donné qui nous permettra de poursuivre le projet dans un essai rédigé de 3000 mots.

Passage oral du groupe des Tifos sur le marketing territorial 

Mais le moment fort de cette semaine est l’atelier menuiserie. Nous nous sommes penché sur la scénographie de l’événement. En effet, nous avons accueilli Stanislas Rak, designer et scénographe. Ce mardi nous avons, avec son aide, établi des maquettes pour les portes ouvertes qui seront utilisées pour le débat. 

Maquette de mon espace d’exposition 

Le schéma nous montre les cimaises que nous allons construire avec des tasseaux de bois. La hauteur est fixée à 220 cm et la largeur à 200. Sur ces châssis, identiques pour tout monde, nous allons fixer divers éléments comme des tables, des affiches, des présentoirs, etc. Aucune limite ne nous a été fixé en ce jour si ce n’est la cohérence du projet. Au sein de cet espace de 4m carré, nous présenterons les projets que nous avons réalisés cette année et l’année précédente. Le but était de se faire des petites expositions personnelles. 

Schéma 3D réalisé par Stanislas Rak pour nous montrer le fonctionnement de l’espace 

Pour ma part, j’ai choisi d’exposer le projet plastique catastrophe de ce début d’année, la collection de livres sur l’écologie, l’animation sur le patrimoine industriel ainsi que le projet en cours, le fameux EC(H)O. 

Et jeudi nous nous sommes finalement mis au travail. Ce fut une expérience très enrichissante que de voir comment on passe d’une maquette en carton à un vrai espace de 2m sur 2m20.

Nous avons premièrement coupé les tasseaux de bois avec une scie à angler pour ensuite les assembler. Avec l’aide de toute la classe, nous avons percé, fraiser et visser les nombreuses vis pour construire les 23 châssis dont nous allons avoir besoin. Néanmoins, l’objectif était double car il faut faire entrer ces châssis dans la scénographie de l’événement au SEL pour le 27 février. 

Le groupe en action…

Armé de tous nos outils, mètres, gants, lunettes, scies, perceuse et de l’aide de nos professeurs et de l’expert présentons avons réussi, tous ensemble, à construire de grandes choses. Une phrase très clichée pour montrer la joie et la détermination qu’un groupe entier peut avoir dans la poursuite d’une tache. Un engouement que l’on aurait aimé voir dans la création du journal mural… 

Le numéro 0 est imprimé et c’est une belle expérience que nous avons vécue à 9 entre camarades d’édition. Par ailleurs, on se demande tout de même comment celui-ci va se poursuivre au long de ces vacances…

L’AFFICHE  !!!!!!!!

C’est avec joie que je vous souhaite de bonnes vacances, 

La bise du Nord’ 

Semaine 4

Mardi 28 janvier 2020

Travail et mise en commun des propositions autour du numéro 0 et mises en page intérieures

Jeudi 30  janvier 2020

Réunion du comité et premiers tests d’impression

Par Charlotte Thary

Ce mardi nous avons continué de travailler sur des propositions pour le numéro 0 et le numéro 1. En effet, celui-ci sera composé de 3 formats A1 ; le premier sera la couverture, le second montrera la rubrique mise en avant, ici les controverses scientifiques et la dernière les 4 autres articles.

J’ai travaillé sur les mises en pages intérieures tandis qu’Éloïse continuait avec le numéro 0. Après les diverses remarques faites sur les mises en pages, nous avons fait une réunion du comité et tout le monde proposa alors tout ce qu’il a pu produire de 12h à 16 h.

Mise en page la plus parlante avec les titres de côté 

Nous nous sommes mis d’accord sur la mise en page des articles et l’esthétique que devait prendre la rubrique Philo et Dessin et les illustrations des autres articles. Elles seront toutes faites (ou du moins recopiées à la table lumineuse) par Marie et Juliette, en charge de la rubrique Philo et Dessin.

Exemple d’illustration pour la rubrique « Outils du débat » avec comme sujet l’intelligence collective 

Le numéro 0 doit contenait plus de pleins et vides avec des formes pleines et vides. Le problème actuel est le blanc omniprésent dans l’affiche. Nous allons donc faire des propositions avec des bulles de dialogues remplies en cyan, bleu foncé et rouge.

Les deux affiches encore en liste pour le numéro 0

Le jeudi, nous avons continué les propositions jusqu’ en valider certaines, et enfin, nous avons fait des tests d’impression. Les couleurs paraissent plus ternes et plus claires mais le rendu est assez plaisant. Par ailleurs, voir en taille réelle ce que nous produisons sur des écrans de 15 voire 13 pouces permet de nous rendre compte de la taille des éléments.

Tests d’impression des deux affiches vues mardi

Un test a été fait avec les deux affiches 0 choisies pour voir laquelle rend le mieux et un autre test avec la couverture des numéros dont s’occupe Wahid, le fameux all-over de visages.

C’est difficile de travailler sur la même mise en page pendant plusieurs jours sans trouver de solution. Au-delà d’être un travail technique, c’est aussi un effort psychologique que chacun doit faire pour mener à bien sa mission au sein du groupe. En effet, il suffit qu’une personne ne fasse sa part du travail et tout le projet prend du retard. C’est important de mentionner le fait qu’un projet du groupe peut parfois être difficile à mener, surtout avec 9 personnes qui ont des taches parfois différentes et parfois similaires. Une bonne organisation et une compréhension des règles est un impératif.

Avancé du groupe didactique qui s’occupe du jeu avec l’impression d’une carte avec une typographie faite en scotch. Cette typographie sera sans doute réutilisée dans les titres de nos articles.

Pour finir cette 4ème semaine de travail, le projet se construit de plus en plus, nous sommes fiers de nous et du travail que nous menons. Le numéro 0 est sur la voie de l’impression tandis que les mises en pages intérieures sont en cours de réalisation.

Semaine 3

Lundi 20 janvier 2020

Débat organisé par 4 élèves de didactique autour de l’évolution du projet dans sa globalité et des problèmes que celui-ci pose.

Mardi 21 janvier 2020

Travail et recherches autour du numéro 0 et de la mise en page intérieure.

Jeudi 23 janvier 2020

Recherche individuelles de propositions sur PAO pour les pages intérieures du journal

Par Eloïse Cardon

Le lundi, les élèves de didactiques nous ont accueillis avec un jeu / débat autour du projet. Parallèlement à ce temps de jeu, les élèves d’éditions se relayaient pour faire la facilitation de cet événement, toujours dans le but de s’entrainer pour la journée du 27 février au SEL.
Le jeu se déroule en plusieurs phases. La première consistait à mettre une question autour du projet sur une feuille et à les disposer sur le sol en différents pôles. Toutes les questions sont lues à voix haute et la prochaine phase consiste à prendre la parole avec des « tickets de parole » pour répondre à ces questions et/ou à en proposer de nouvelles.

Chacun prend la parole à tour de rôle

Cette phase se déroule en cercle, nous sommes assis et on respecte l’avis de chacun. Par ailleurs, cet environnement est favorable à la remise en question de son avis et aux objections d’autres élèves.

Questions et réponses sur le sol, quand chacun prend la parole avec un ticket

Une autre s’en suit, celle du « pour ou contre ». Cette fois, nous sommes debout et le maître du jeu lit une des réponses ou un objet faisant problème et tous les élèves se mettent du côté gauche de la salle quand ils sont pour et du côté droit s’ils sont contre l’idée proposée. Néanmoins cette phase nous a paru moins pertinente car face à l’effet de groupe, une personne seule ayant un avis différent va tout de même suivre les autres élèves.

Le mardi nous nous sommes répartis en deux groupes au sein des éditions. Un premier groupe travaillant sur la mise en forme du numéro 0 du journal et un second travaillant sur des propositions de mise en pages intérieures. L’esprit du numéro se dessinait de plus en plus. Des tests ont été réalisé avec diverses bulles de dialogues, des lettrages, des superpositions, etc. Pour les pages intérieures, des propositions de grilles ainsi que d’illustrations ont été proposées. En ce qui concerne le contenu, les articles donc, chaque groupe en charge de la rubrique a fait son choix.
À la fin de la journée un grand débrief a été fait avec les élèves de didactiques. Chaque groupe est passé à l’oral pour expliquer à tous ce qu’il a fait et les questions qui se sont posées à lui. Les didactiques ont plutôt approuvé nos propositions pour le numéro 0.

Premier test de mise en page pour le numéro 0. Vous verrez, tout va encore changer !

Le jeudi nous nous sommes recentrés individuellement sur les pages intérieures du journal. Essais de lettrages, tests d’illustrations, remise en cause de la bichromie, etc. ses différentes réalisations nous ont permis de nous rendre compte du rendu terne de notre bichromie pour laisser place à une trichromie Rouge, Bleu foncé et bleu clair avec toujours une des 4 encres (CMJN) à 100% !

Ici deux styles de portraits

Les tests de lettrages ont été foisonnent en ce qui concerne Enzo et moi-même. N’ayant pas eu le temps de faire un rendu commun au comité de rédaction, nous parlerons des propositions la semaine prochaine.

Semaine 2

Mardi 14 janvier 2020

Workshop avec l’association Imhotep et Premiers Cris pour concevoir des messages de santé pour des personas. 

Jeudi 16 janvier 2020

Mise en place de l’esthétique globale du journal et réalisation des illustrations, choix typographiques, grille, …

Regroupement et choix des articles permis ceux récoltés. 

Par Charlotte Thary

Début de la journée du 14 avec la facilitation de micro-conférences sur la petite enfance et le numérique. L’enjeu était de comprendre ce qu’il était dit et de retranscrire cela pour une autre compréhension, une autre lecture de ces informations. Il est important de bien choisir son médium ainsi que son iconographie pour transmettre le message voulu à un public ciblé. 

Affichage des planches de tous.

Poursuite de la journée avec la création de slogan et d’image pour transmettre des messages de santé, toujours autour du thème de la petite enfance et/ou du numérique.

Pour ma part, j’ai créé une bibliothèque de personnages en forme de tablette et téléphone qui montrent que le numérique ce n’est pas que ça, c’est aussi de l’électronique, des robots, des objets manipulables, … C’était un très bon exercice de créativité et de transmission de message à un public cible.

Passage oral pour présenter ses slogans et créations autour des différents domaines. 

Passage oral devant la classe et les intervenantes.

Réunion du comité de rédaction et choix d’une esthétique pour le journal. 

Vote pour choisir la bichromie, le orange et le bleu ont gagné. Etablissement de la grille par Enzo, et choix de l’iconographie. À bas les photographies, ici on utilise que du dessin !

Pour le numéro 0, il faut faire dialoguer des personnages qui représentent les DNMADe Graphisme 1ere année, cible de la journée du 27 février. Nous avons décidé de dessiner rapidement les visages de chacun d’eux pour créer une iconographie pour le numéro 0 mais également la couverture de chaque numéro sous forme de motif. Accompagné de leur visage, on retrouve une des citations qu’il nous ont donnée sur les energies, les idées reçues et l’écologie de manière globale.

Croquis et citations des élèves de DNMADe graphisme 1ère année.

Croquis et schéma du journal.

Ces croquis ont ensuite été scannés et retravaillés sur illustrator pour aboutir à une composition harmonieuse.

Pendant ce temps, d’autres travaillaient sur la têtière et le lettrage. Il faut du temps pour arriver à maitriser le geste et à faire un lettrage correct. Nous hésitons encore entre 2 têtières tandis que le reste est calé. Les visages, les bulles de dialogue ainsi que les lettrages sont fixés. Reste à proposer des affiches terminées avec les différentes têtières et choisir la plus parlante. 

Choix numéro 1 de têtière.

Semaine 1

Lundi 6 janvier 2020

Présentation des enjeux du sujet et des pratiques du design social

Mardi 7 janvier 2020

Brief avec Matthieu Marchal, le régisseur et commanditaire de l’évènement. Visite du SEL, photos du lieu. Comité de rédaction pour le numéro 0 du journal. Recherches individuelles d’hypothèses divergentes sur feuilles A1 pour le numéro 0 du journal qui servira d’affiche à l’événement, il permettra de fixer l’esprit du journal sur les 5 numéros. 

Jeudi 9 janvier 2020

Choix de l’affiche du numéro 0. Tests de dispositifs de médiation avec le commanditaire et Belugames éditeur de jeux sérieux. Facilitation de cet événement. 

Par Eloïse Cardon

Nous allons devoir réaliser un journal mural qui servira d’affiche et qui, par son esthétique, parlera de l’événement. Le débat qui se déroulera le 27 février au SEL prone la communication et le respect de tous, le journal mural aura alors une dimension de design social. 

Le débat porte sur les enjeux de chaque énergie et leur impact sur la planète, ce qui vise à sensibiliser la population sur l’écologie, d’où le nom du journal : EC(H)O. 

Charlotte et moi-même sommes en charge de la rubrique « Controverses scientifiques dans l’écologie » qui sera mise en avant dans le journal numéro 1. Les rubriques sont au nombre de 5 : « Controverses scientifiques dans l’écologie », « Les penseurs ne sont pas d’accord », « Avancée du projet », « Le débat par le design » et « Les outils écologiques du motif textile ». Chaque rubrique contiendra un article et une iconographie. L’ensemble des articles sera rédigé par les 27 personnes en charge du projet numéro 3, que ce soit les éditions, les didactiques ou les textures et prospective.

Suite au lancement du sujet, beaucoup de questions sur la mise en place et la ligne éditoriale du journal se posent. Une réunion avec le comité de rédaction (comprenant les 9 personnes de la spécialité édition dont Charlotte et moi-même) s’impose. 

Exemples de journaux et caractérisation de différentes notions.

Autre facilitation avec cette fois l’intervention de l’éditeur de jeux Belugames. Dans la continuité de la précédente facilitation, les éditions se relayent et participent aux activités proposées. On y trouve des jeux sérieux de coopérations pour développer des critères différents auprès de différents public. On y voit le jeu Supermaculture, Pizzas rush, … 

Finalement, test du jeu pour le 27 et écoute des critiques constructives envers celui-ci. Des modifications s’imposent pour les didactiques pour une meilleure compréhension de celui-ci.

Jeu de Belugames, Supermaculture.

Jeu sur les énergies pour le 27 février.

 

Brainstorming autour du journal.

Première réunion du comité de redaction, sur l’esprit du journal ainsi que l’organisation globale du projet. Mise en place d’un emploi du temps et temps d’écoute des impressions de chacun. 

Le journal doit alors être engagé avec une esthétique de design social avec la création d’une grille, d’une iconographie, de lettrages, … 

Par la suite, facilitation de l’intervention de Matthieu Marchal auprès des didactiques. Recherche de forme d’expression approprié pour chacun, bulle de dialogues, flèches diverses, plan large, etc sous forme de cadavre exquis. Les éditions se relayent chacun leur tour pendant 15 minutes sans voir ce que la personnes précédente à fait pour créer une variété et un style propre à chacun. 

Facilitation; dessin en direct des explications de Matthieu Marchal.

Réalisation d’hypothèses pour l’esprit du journal et passage oral de chacun. Votes et choix de l’axe : Diversité des voix par l’affiche participative. 

Passage oral et choix de l’axe de recherche pour le numéro 0.

Visite du SEL et prise de photographies.

Endroit où va potentiellement se dérouler la facilitation.

Mur le plus propice pour afficher le journal mural.